COMMENT ANALYSER SES ÉTATS FINANCIERS

états financiers, COMMENT ANALYSER SES ÉTATS FINANCIERS, EB Conseil Fiscal

COMMENT ANALYSER SES ÉTATS FINANCIERS

Toute entreprise est tenue d’établir, au moins une fois durant son exercice financier de 12 mois (généralement à la fin), un bilan. Le bilan est un document de synthèse qui présente le patrimoine de l’entreprise à une date donnée. Ce patrimoine est composé d’une part des biens que possède l’entreprise appelés les actifs et d’autre part, de ses dettes.

Il est important de s’assurer du respect de la norme de présentation relativement à la forme du bilan, c’est à dire vérifier que nous avons :

– les actifs présentés par ordre décroissant de liquidité (en commençant par les biens transformables le plus facilement en espèces). Ainsi, l’ordre adéquat peut être les disponibilités (encaisse, compte bancaire, valeurs mobilières de placement…), les comptes clients, les stocks (pour celles qui en disposent), les immobilisations

– les passifs, présentés par ordre croissant d’exigibilité (en commençant par les dettes aux échéances les plus courtes aux plus longues). Ainsi, l’ordre adéquat peut être les emprunts bancaires à court terme (marge de crédit), les comptes fournisseurs, les emprunts bancaires à long terme (hypothèque)

– les capitaux propres. Il faut s’assurer que le bilan répond à l’équation : actif = passif + capitaux propres.

A l’origine, les capitaux propres sont constitués uniquement des apports du chef d’entreprise, et le cas échéant de ses associés. Au fil du temps, ils seront complétés par les résultats accumulés et non distribués (et donc laissés en réserves ou en report à nouveau). Les capitaux propres mesurent l’engagement des propriétaires de l’entreprise par rapport aux autres financeurs de l’entreprise (banques, fournisseurs, États). S’ils sont négatifs, c’est que les chances de survie de l’entreprise sont compromises. S’ils sont à l’équilibre, l’entreprise demeure exposée au risque de pérennité et doit engager certaines mesures correctrices. La faible rentabilité de l’entreprise ou des prélèvements excessifs au regard de la rentabilité dégagée sont généralement la cause de l’insuffisance de capitaux propres.

L’analyse du bilan par les ratios de gestion

C’est un exercice assez connu des gestionnaires qui utilisent cette analyse pour une prise de décisions éclairées. Ces ratios sont des outils de d’aide a la décision et permettent souvent de se comparer avec le marché ou des compétiteurs.

 Les ratios généralement utilisés se regroupent quatre catégories :

– les ratios de rentabilité

– les ratios de gestion d’exploitation

– les ratios de gestion des actifs

– les ratios de gestion du financement

Les ratios de rentabilité

– Le ratio de la rentabilité du capital investi : ce ratio indique le bénéfice réalisé pour chaque dollar investi dans l’actif. Il ne tient compte ni du mode de financement de l’investissement ni des impôts.

– Le ratio de la rentabilité de l’avoir des actionnaires : est calculé en divisant le bénéfice net (après impôts) par le total des capitaux propres. Ce ratio permet d’évaluer la situation financière de l’entreprise.

Les ratios de gestion d’exploitation

– Le ratio de la marge bénéficiaire nette : il se calcule à partir du bénéfice net avant les postes extraordinaires. Il reflète essentiellement la rentabilité de l’entreprise et souligne non seulement ses efforts commerciaux, mais également sa capacité à conserver des charges d’exploitation peu élevées.

– Le ratio de la marge bénéficiaire brute : il mesure le montant que le client est disposé à payer pour un produit ou un service, au-delà de ce qu’il a coûté à l’entreprise. Il mesure ainsi la valeur ajoutée.

– Le ratio des charges d’exploitation totales : ce ratio permet de calculer la proportion des charges d’exploitation totales engendrée pour chaque dollar de vente.

Les ratios de gestion des actifs

– Le ratio de la rotation de l’actif total : ce ratio indique la relation qui existe entre l’actif total et les ventes nettes. Il détermine l’efficacité d’ensemble de l’utilisation des actifs dans le but de réaliser des ventes, soit combien de dollars de vente ont été générés pour chaque dollar d’actif.

– Le ratio de recouvrement des comptes clients : il indique le délai moyen de recouvrement des comptes clients. Il permet d’avoir une idée globale du temps qu’il faut à l’entreprise pour recevoir le paiement des biens et services vendus.

– Le ratio de la période de rotation des stocks indique le nombre de jours moyen nécessaire au renouvellement des stocks, l’objectif étant d’obtenir le minimum de jours possible.

– Le ratio de la rotation des immobilisations permet d’établir la relation qui existe entre les ventes et l’ensemble des immobilisations nettes, l’objectif étant de générer un maximum de ventes pour un minimum d’immobilisations.

Les ratios de gestion du financement

Le ratio de l’effet de levier financier ou de structure financière mesure l’importance des capitaux empruntés dans le financement de l’entreprise par les actionnaires.

Le ratio d’endettement : il indique dans quelle proportion l’entreprise utilise les dettes pour financer l’acquisition de ses actifs.

Le ratio de fonds de roulement : le ratio de fonds de roulement ou ratio de liquidité générale, est ainsi utile pour mesurer dans quelle proportion les actifs à court terme peuvent garantir le remboursement des dettes à court terme.

Le ratio de couverture des intérêts : ce ratio renseigne les créanciers sur la capacité de l’entreprise à payer les frais d’intérêt sur la dette avant les postes extraordinaires.



Follow Us on TikTok Follow Us on TikTok